Archive de la catégorie ‘scénars’

Simone à la dernière minute!

Dimanche 8 février 2009

Coup de téléphone, à 17h, invitation pour le soir même à 19h (tel + horloge) euh… ah oui…. Ce soir… ouh là… euh non j’ai rien ce soir… je crois… non, non, c’est bon… parfait, à tout à l’heure !…
On la sent un peu à la bourre, elle se presse pour se préparer, se changer, et elle cherche un cadeau à emporter : elle ouvre ses placards, plus de bouteilles de vin, pas de chocolat ou de petits gâteaux… elle regarde dans son jardin et ne voit pas une fleur de potable pour préparer un bouquet…
Horloge : 18h45. Elle se résigne et part. A tout hasard, elle passe devant chez le fleuriste : FERMÉ grille baissée…. (idée de nom du magasin : le BOUQUET’S (sur le modèle du FOUQUET’S). Elle remonte en voiture.
2ème page : elle est au volant, la nuit tombe. On aperçoit un peu de couleur sur le bord de la route, et une silhouette noire (victime de la route). Simone tourne la tête puis freine un grand coup. Elle recule dangereusement. Il s’agit bien sûr de quelqu’un qui a déposé un très joli bouquet tout frais en souvenir d’un jeune mort dans un accident de voiture… mais ni une ni deux, elle l’embarque !
Puis image où on voit le cul de la voiture de Simone et, sur le bord de la route, le lieu de souvenir profané… et la silhouette qui réagit !
Dernière image : S confuse d’être en retard, un peu en sueur, mais bouquet à la main quand ses hôtes viennent l’accueillir à la porte. Et elle s’excuse en disant : « pfffiou, il y avait une de ces queues chez le fleuriste !!! »

PMH 2009

Simone et Garfunkel

Lundi 13 octobre 2008

1ère image : BON ANNIVERSAIIIIIIIRE Simone ! Ses petits-enfants lui présentent une assez grosse boîte en carton avec un beau ruban autour. Elle a l’air vraiment heureuse et excitée.
Ensuite, elle soupèse la boîte : « qu’est-ce que ça peut bien être ? ça se mange ? » (avec un brin de gourmandise)
Réponse : « dans certains pays, oui !! »
Simone : « ouh la, mais ça bouge là dedans ! Ah non, c’est pas un chat, j’espère ! »
Réponse : « même pas ! c’est un… chaton ! »
Simone sort le chaton en le tenant du bout des doigts, elle fait une tête profondément dégoûtée et lâche : « ohhhh la vilaine bestiole !! » alors que le chat a l’air très mignon, tout pataud.
Il a un nœud et une grosse étiquette « MY NAME IS GARFUNKEL ».
On entend un des petits-fils qui dit « ouah ! ça pète, Simone et Garfunkel ! » et on voit les autres qui se marrent.

Simone et les vestiges

Lundi 13 octobre 2008

Simone a invité 2 ou 3 vieilles amies pour manger le gâteau et boire le thé. Elles s’installent sur le canapé
Image 1 : On les voit toutes assises sur le canapé
Image 2 : discussions, ragots divers
Image 3 : l’une des invitées intervient: « ah tiens, il paraît que c’est la Journée du Patrimoine, aujourd’hui ?! »
Image 4 : Simone rétorque aussitôt : bah pourquoi tu crois que je vous ai invitées ?!
(les autres tirent la tronche , l’une avale son gâteau de travers, une autre renverse son thé, 3 ème qui recrache ce qu’elle a dans la bouche)

Simone et Joseph

Lundi 13 octobre 2008

Simone et Joseph
1ère image :
prend toute la largeur de la page, on voit le mur du cimetière, le portail au centre, des croix qui dépassent derrière le mur, plus ou moins droites. Et quelque part parmi les tombes, une bulle assez petite. On ne voit pas qui parle, ni à qui. On doit laisser penser que c’est une conversation entre deux personnes. Mais en réalité c’est Simone qui parle à Joseph sur sa tombe, en la nettoyant. (bruit de fond permanent , là encore non identifiable au début, du râteau qui gratte la terre sur la tombe).
Puis, les images suivantes, on s’approche petit à petit, toujours sans savoir, même si cette fois on devine que c’est Simone qui parle.
2ème image:
« Ah mais tu sais pas que le père Nivelle a cassé sa pipe ? Je serais pas étonnée si on me disait que sa voisine lui avait mis quelque chose dans sa soupe, moi ! »
3ème image:
« Figure-toi que la doctoresse m’a dit qu’elle cultive de l’herbe qui fait rire, Je lui ai dit que ça me ferait pas de mal d’essayer. Alors j’attends qu’elle m’en donne, et la recette qui va avec. »
4ème image:
« J’en reviens pas que la grande Marie attende un 7ème gosse! Son bonhomme qu’est mort ya deux ans, ça s’peut pas ! »
Et au final, on la voit presque à 4 pattes sur la tombe de Joseph. Quelques plantes/fleurs, le nom « Joseph LEBEL, 1921-1960 », une photo. Elle retire des feuilles mortes, elle a un tout petit petit râteau à la main.
« tu verrais ton petit gars, il est mignon comme tout ! Tout à l’heure, je lui ai dit, « tu viens pas avec moi voir ton grand-père? il m’a répondu : nan, j’suis sûr qu’il préfère que tu sois toute seule quand tu vas lui gratouiller le ventre! »